Archives de catégorie : Actualités

Face à la corruption, les Français réclament du changement

La première loi d’Emmanuel Macron, nouveau président de la République française, sera consacrée à la moralisation de la vie publique. Le projet de loi est en cours d’élaboration pour qu’il soit adopté dans les semaines à venir par le futur parlement. C’est dire à quel point ce sujet a marqué l’opinion durant une campagne présidentielle particulièrement âpre, et continue de focaliser l’attention à l’approche des élections législatives les 11 et 18 juin.

Ces derniers mois furent en effet marqués par la révélation de plusieurs affaires concernant notamment François Fillon, le candidat de la droite, et Marine Le Pen, la candidate de l’extrême droite. Rappel de quelques faits : François Fillon est soupçonné d’avoir accordé des emplois fictifs à ses proches en tant qu’attachés parlementaires, ou encore d’avoir accepté en cadeau des costumes de luxe pour des dizaines de milliers d’euros de la part d’un ami avocat (qui est au centre des réseaux de la « Françafrique » (ndlr : lire plus loin)).

Quant à Marine Le Pen, elle est visée par une enquête sur des emplois fictifs et de financement illégal de campagne électorale. Mais on pourrait citer bien d’autres affaires, concernant par exemple l’ancien président Nicolas Sarkozy, le député Thomas Thevenoud, le sénateur et hommes d’affaires Serge Dassault, le député Patrick Balkany, ou encore UBS France, HSBC…

Ces affaires ont accru le sentiment du « tous pourris » et la crise de confiance envers les hommes politiques déjà très ancrée en France. Seulement 11% des Français déclaraient faire confiance aux partis politiques, en janvier 2017, selon le baromètre Cevipof. 75% des personnes interrogées affirment également « qu’en règle générale, les élus et les dirigeants politiques français sont plutôt corrompus ».

Ce climat de suspicion vis-à-vis des responsables politiques place la France en mauvaise position dans le classement sur la corruption. Pour l’ONG Transparency International, en 2016, le pays arrivait au 23e rang sur 168, juste devant les Bahamas, le Chili et les Émirats arabes unis. Pourtant, sept pays voisins européens (dont le Danemark, la Finlande, la Suède, la Suisse, l’Allemagne) occupent les 10 premières places du classement.

Pourquoi la France, connue comme « la patrie des droits de l’homme » n’est-elle pas en mesure de montrer l’exemple ou de faire aussi bien que d’autres voisins européens ?

Lire la suite : https://www.equaltimes.org/face-a-la-corruption-les-francais?lang=en#.WUDahDhSBhF

Los franceses reclaman un cambio frente a la corrupción

La primera ley de Emmanuel Macron, el nuevo presidente de la República Francesa, tendrá por objeto la moralización de la vida pública. El proyecto de ley —en curso de elaboración para su adopción en las próximas semanas en el futuro Parlamento— denota hasta qué punto este tema ha calado en la opinión pública durante una campaña presidencial especialmente enconada y continúa siendo foco de atención ante las próximas elecciones legislativas del 11 y 18 de junio.

En estos últimos meses salieron a la luz varios casos que afectaron especialmente a François Fillon, el candidato de la derecha, y a Marine Le Pen, la candidata de la extrema derecha. Recordemos algunos hechos: François Fillon ofreció supuestamente empleos ficticios como asistentes parlamentarios a sus familiares y aceptó como regalo trajes valorados en decenas de miles de euros de un amigo abogado (que es un personaje central de la “Françafrique” (ndlr : leer más adelante)).

En cuanto Marine le Pen, está siendo investigada por otorgar contratos ficticios y por la financiación ilegal de su campaña electoral. Pero podríamos citar muchos otros casos que afectan, por ejemplo, al antiguo presidente Nicolás Sarkozy, al diputado Thomas Thevenoud, al senador y hombre de negocios Serge Dassault, al diputado Patrick Balkany, así como a UBS France, HSBC…

Estos escándalos han exacerbado la sensación del “todos podridos” y la crisis de confianza hacia la clase política, profundamente arraigada en Francia. Sólo el 11% de los franceses afirma confiar en los partidos políticos, según el barómetro Cevipof publicado en enero de 2017. El 75% de las personas interrogadas consideran que “los dirigentes políticos franceses son, por regla general, más bien corruptos”.

Este clima de desconfianza hacia la clase política sitúa a Francia en una posición pésima en el índice sobre la corrupción publicado por la ONG Transparencia Internacional. En 2016, Francia ocupaba el puesto 23 de 168, apenas por delante de Bahamas, Chile y Emiratos Árabes Unidos. Por contra, siete de sus vecinos europeos (entre ellos Dinamarca, Finlandia, Suecia, Suiza y Alemania) ocupan los diez primeros puestos de la clasificación.

¿Por qué Francia, conocida como “la patria de los derechos humanos” no está a la altura para dar ejemplo o al menos hacerlo tan bien como el resto de sus vecinos europeos?

leer más : https://www.equaltimes.org/los-franceses-reclaman-un-cambio#.WUDckThSBhE

En réponse aux Panama Papers, le Parlement européen se prononce en faveur d’une véritable transparence

Les membres des deux commissions du Parlement européen (ECON et LIBE)[1] à qui a été confié le travail sur la Directive Anti-Blanchiment, que la Commission européenne a proposé de réviser suite aux Panama Papers, viennent de considérablement la renforcer : ils ont approuvé la création de registres publics des sociétés, proposés par la Commission, et qui permettraient enfin de savoir qui possède et contrôle les sociétés en Europe. Mais ils sont également allés plus loin, en se prononçant en faveur de l’extension de cette mesure de transparence aux propriétaires réels de tous types de trusts.

Pour les organisations de la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires «  Les Panama Papers ont montré comment les structures opaques et anonymes ont pu être utilisées massivement à des fins de fraude fiscale et de blanchiment d’argent sale. Il est salutaire que le Parlement européen se soit prononcé en faveur d’une vraie transparence, qui permettrait de mettre un véritable terme à ces sociétés opaques, et rendra beaucoup plus difficile la dissimulation de l’argent de la fraude, de la corruption, du crime ou du terrorisme  ».

La France s’est déjà engagée à rendre publics les registres des véritables propriétaires des sociétés dans le cadre de la loi Sapin 2[2], mais concernant les trusts, le Conseil Constitutionnel s’y est opposé fermement en octobre 2016[3] : il s’agit donc là d’une opportunité de contourner cette décision, le droit européen primant en général sur le droit national.

Il faut maintenant s’assurer que les Etats membres soutiennent cette proposition et qu’ils réalisent qu’il s’agit là d’une opportunité à ne pas manquer pour montrer que l’Union européenne s’empare de ces sujets cruciaux. Le Trialogue (dialogue entre la Commission, le Conseil et le Parlement) doit débuter en mars, et une décision finale est attendue avant l’été.

Contacts presse :

CCFD-Terre Solidaire : Emilie Perraudin, 06 66 12 33 02 – 01 44 82 80 67- e.perraudin@ccfd-terresolidaire.org

OCTFI : Chantal Cutajar, 06 63 27 64 91cutajar.chantal@bbox.fr

 



[1] ECON est la commission des affaires économiques et monétaires et LIBE la commission des libertés civiles, de la Justice et des affaires intérieures.

[2] Article 139 de la LOI n° 2016-1691 du 9 décembre 2016 relative à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique  (disponible ici : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=219876D1BCF989634B0694A6D0FBF4AF.tpdila17v_1?cidTexte=JORFTEXT000033558528&dateTexte=20170401)

[3] Voir communiqué de la Plateforme Paradis Fiscaux et Judicaires « Registre public des trusts, le Conseil Constitutionnel envoie un très mauvais signal en matière de fraude fiscale » disponible ici : http://www.stopparadisfiscaux.fr/que-font-les-etats/la-france/article/registre-public-des-trusts-le

La primaire des Français

PF_vecto

Cher participant, cher Membre, cher ami,

Vous en avez rêvé? C’est fait!

Le 11 Avril, plusieurs mouvements citoyens se sont unis pour lancer la Primaire des Francais. Leur message est:


Si comme 78% des Français, vous souhaitez pouvoir voter en 2017 pour un(e) candidat(e) hors des partis politiques,

Si comme 3 Français sur 4, vous souhaitez une transformation de la France,

Si contre le verrouillage de la parole citoyenne, vous souhaitez dire ça suffit !

Signez pour la Primaire des Français !


La Primaire des Français est ouverte à tous. Les Mouvements citoyens ayant initié cette dynamique sont:

Génération Citoyens : Jean-Marie Cavada

Cap 21- LRC : Corinne Lepage

Nous Citoyens : Nicolas Doucerain

La Transition : Claude Posternak

Bleu Blanc Zèbre : Alexandre Jardin

Le Pacte Civique : Jean-Baptiste de Foucauld

Les Français, rassemblés au sein de ces mouvements citoyens, démocrates et républicains, ont décidé de reprendre leur destin en main.

Unis par des valeurs fondamentales et le constat commun que la France est dans une situation de crise profonde, ils ont décidé de se doter des structures et des moyens nécessaires à la prise du pouvoir par la voie démocratique.

A l’heure où les Français ne font plus confiance aux partis politiques, il est vital, pour notre démocratie, qu’une nouvelle offre leur soit proposée à la présidentielle.

Pour désigner celle ou celui qui les représentera à la présidentielle de 2017, est organisée La Primaire des Français, au cours de laquelle le peuple dans son ensemble pourra faire entendre sa voix.

Loin des manœuvres de partis, La Primaire des Français est ouverte à tous ceux qui sauront répondre aux principes fondamentaux et pourtant si souvent oubliés par ceux qui devraient les servir :

Parce que l’exemplarité est la clé de la représentativité, les candidats à La Primaire des Français n’ont jamais été condamnés par la justice ;

Parce que le renouvellement est un impératif pour aujourd’hui et pour demain, les candidats à La Primaire des Français ne peuvent avoir cumulé plus de 12 ans de fonctions ou mandats politiques nationaux ;

Parce que les difficultés se vivent et se règlent en se confrontant à la réalité et que la parole publique est abimée par les promesses et discours sans lendemain, les candidats à La Primaire des Français ont tous connu, pendant 5 ans au moins, la vie en entreprise ou un engagement associatif, social ou éducatif ;

Parce que la République est notre bien le plus précieux, les candidats à La Primaire des Français ont tous déclaré leur attachement au principe fondateur de laïcité ;

Parce que le préambule de la Constitution prévoit que « chacun a le devoir de travailler et le droit d’obtenir un emploi », les candidats à La Primaire des Français s’engagent à faire de l’accès au travail une priorité nationale partagée ;

Parce que la Planète est notre mère, les candidats à La Primaire des Français ont tous affirmé leur volonté de mettre en œuvre les mesures indispensables à la sauvegarde des ressources naturelles et à leur utilisation durable et responsable ;

Enfin, parce que l’efficacité de l’action collective suppose la coordination et l’union, ainsi que le dépassement des particularismes, les candidats à La Primaire des Français soutiendront l’action de celle ou de celui qui aura été désigné comme candidat à l’élection présidentielle proprement dite.

La Primaire des Français en appelle à tous ceux qui par leur candidature ou leur vote veulent marquer leur insatisfaction des politiques menées depuis des décennies et leur espérance en une France qui a toutes les capacités pour se prendre elle-même en main par le rassemblement massif des forces créatrices et agissantes de ce pays.

Rendez-vous sur http://www.laprimairedesfrancais.fr/

Signez vite et faites passer aussi vite et massivement que possible.

Amitiés à tous,

François HOLLANDE, Président de la République: L’asile politique pour Julian ASSANGE

Pourquoi c’est important

Julian ASSANGE est un journaliste poursuivi et menacé de mort par les autorités états-uniennes pour avoir fondé WikiLeaks.
La Constitution de la France l’oblige à accueillir les combattants pour la liberté menacés dans leur vie.
Nous citoyens Français sommes les défenseurs de la vérité et demandons que la protection soit accordée à toutes celles et ceux, qui, journalistes et autres lanceurs d’alerte, au quotidien risquent leur vie pour permettre à leurs concitoyens d’accéder à la vérité.

FIGHTING MONEY LAUNDERING IN THE EU: FROM SECRET OWNERSHIP TO PUBLIC REGISTRIES

TI EU office

Corruption around the world is facilitated by people’s ability to launder and hide the proceeds of corruption. Dirty money enters the financial system and is given the semblance of originating from a legitimate source often by using corporate vehicles offering disguise, concealment and anonymity. All too often dirty money finds its way into European Union (EU) financial centres, undermining the EU’s role as a global governance setter. Despite the strengthening of global anti-money laundering standards, such as those set by the Financial Action Task Force (FATF) and the United Nations Convention against Corruption, significant loopholes continue to exist in the EU and globally. A key loophole for money launderers is the lack of information collected and published on those who ultimately own and control companies, trusts and other legal structures.

Download TI EU Policy Paper Beneficial Ownership

Outlook Europe: The Strasbourg Perspective

Strasbourg, 3-5 February 2014

For the 9th consecutive year, the ENA, the INET, the Strasbourg Institute of Political Science, the University of Strasbourg, the CUS and the Région Alsace are organising one European event “Outlook Europe: the Strasbourg perspective” (les Rendez-vous européens de Strasbourg). This event will take place from the 3rd to the 5th of February, 2014. Intended for European experts, practitioners and academics, it is also opened to every citizen interested by European strategic issues.

Outlook Europe” includes conferences, workshops and public debates with European and national civil servants, as well as with practitioners from the private sector. For the audience, it is a unique opportunity to think and exchange about the future of Europe.

From now on, save the following dates:

·         Opening conference with Pascal LAMY, former Director-General of the WTO, former European Commissioner
ENA, Monday 3rd February, 6.30pm

·         Workshop: “Supporting administrative Reforms at the EU’s Borders: Institution-building in the Enlargement and Neigbourhood Policies” (English-speaking workshop)
European Parliament, Tuesday 4th February, 10.00am

·         Workshop: « État des lieux : études d’impact dans le domaine de la régulation financière au sein de l’UE »
European Parliament, Tuesday 4th February, 10.00am

·         Workshop: « Mieux dépenser ensemble ou comment sortir de la crise des finances publiques de l’Union européenne »
European Parliament, Tuesday 4th February, 2.30pm

·         Working dinner: « La formation des acteurs en région : pour une mise en œuvre plus efficace des politiques européennes »
European Parliament, Tuesday 4th February, 8.00pm

·         Working dinner: « La gestion des hauts potentiels dans l’administration européenne »
European Parliament, Tuesday 4th February, 8.00pm

·         European breakfast: « L’Union européenne et la Méditerranée »
European Parliament, Wednesday 5th February, 8.00am

·         Workshop: « L’Union européenne et les politiques urbaines »
European Parliament, Wednesday 5th February, 9.30am

·         Workshop: « La citoyenneté et les résidents étrangers »
European Parliament, Wednesday 5th February, 2.30pm

·         Forum: « Gouvernance européenne et territoires »
Région Alsace, Wednesday 5th February, 3.00pm

·         Public debate on the European elections
Strasbourg, Wednesday 5th February, 6.00pm

For further information : 9rves@ena.fr